Quelle formation pour devenir maître nageur sauveteur ?

maître nageur

Si vous êtes un adepte de la natation, vous pouvez en faire un travail lucratif. En effet, le métier de maître-nageur sauveteur pourra vous convenir si vous êtes vraiment à l’aise dans l’eau. L’avantage, c’est que vous aurez l’occasion de rencontrer de nouvelles têtes tous les jours. C’est la profession idéale pour ceux qui souhaitent sortir de la routine quotidienne et vivre pleinement sa profession.

Quelle est la mission d’un maître-nageur sauveteur ?

Le maitre nageur sauveteur travaille au bord de la mer, des piscines, des étangs et de toutes autres stations balnéaires. Il a pour mission de sécuriser les lieux et de prévenir les accidents. En cas de sinistre comme un malaise, une noyade ou une hydrocution, il doit intervenir rapidement.

Un maître-nageur sauveteur est titulaire d’un BPJEPS AAN. Il est compétent pour donner des cours de natation aux enfants et adultes dans des clubs et associations : crawl, papillon, aquagym, plongeon, hockey aquatique, etc. Il est également formé dans les actes de premiers secours.

Dans un espace naturel, il doit s’assurer que l’espace de baignade est bien sécurisé afin que tout le monde puisse nager sans danger. S’il travaille dans une piscine, il a pour rôle de vérifier l’état des matériels et l’hygiène. Il assure également une veille permanente des lieux et secourt ceux qui en ont besoin. Certains prestataires sont à la fois des coachs sportifs. Leurs services s’adressent particulièrement aux personnes souhaitant suivre un programme personnalisé pour atteindre un ou plusieurs objectifs : remise en forme, préparation à une compétition, etc.

C’est un métier de passion qui ne crée pas de routine. Chaque jour est une nouvelle aventure. C’est d’ailleurs un excellent moyen pour développer son réseau. Seulement, le maître-nageur sauveteur peut être amené à travailler pendant des horaires décalés, notamment le soir et le weekend. En bref, il doit adapter son planning en fonction des emplois du temps de ses clients. Dans le secteur public, la rémunération n’est pas très attrayante. Ainsi, pour espérer un meilleur revenu, il faut cibler les établissements privés.

Quelle formation suivre ?

Le maitre nageur sauveteur est en contact permanent avec différents publics. Par conséquent, il doit avoir un bon sens humain et avoir un tempérament sociable. De même, la maîtrise des gestes de premiers secours et la connaissance des règles de sécurité des pratiques de la natation sont également nécessaires. Aussi, il doit avoir une bonne condition physique. C’est essentiel dans l’exercice de ses fonctions. Par ailleurs, il doit être dynamique, motivé, observateur, organisé et réactif.

Concernant la formation, le Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique ou BNSSA est accessible après la classe de 3e. Le titulaire aura l’occasion de surveiller la baignade. Néanmoins, il ne peut pas enseigner. Pour devenir maître-nageur sauveteur, il faut avoir au minimum un bpjeps aan ou un Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport activités aquatiques et de la natation.

Attention ! Pour intégrer les secteurs publics, il faut en sus réussir le concours territorial d’Activité physique et sportive ou APS.

En outre, il faut repasser la formation de Premiers secours en équipe de niveau 1 ou PSE1 tous les ans et le Certificat d’aptitude à l’exercice de la profession tous les 5 ans.

Comment trouver une formation adéquate ?

Le BPJEPS ANN est délivré par le directeur régional de la jeunesse et des sports. Il existe actuellement de nombreux établissements qui proposent ce type de formation. Le candidat alterne les cours en salle et les stages en entreprise. La formation dure en moyenne un an. Pendant la formation, il apprend toutes les techniques d’encadrement et d’animation dans le milieu aquatique et les mets en pratique au sein de la structure d’accueil.

Il est conseillé de choisir une école réputée et située à proximité de votre logement pour gagner du temps dans les déplacements. Il ne faut pas non plus oublier de vous renseigner sur les dates des prochaines rentrées ainsi que sur les programmes à suivre. L’expérience est aussi un gage d’efficacité.

Pour intégrer une formation bpjeps aan, il faut être âgé de plus de 18 ans et avoir un PSE encore valable. La détention d’un BNSSA est aussi obligatoire et il faudrait en même temps fournir un certificat médical datant de moins de 3 mois. Pour davantage d’informations, n’hésitez pas à contacter l’établissement qui a attiré votre attention.

Formations CACES grues auxiliaires à Marseille
Pourquoi opter pour une formation en alternance ?